Lewis Hamilton est la version de la F1 du grand roi britannique de la vitesse de l’entre-deux-guerres, George Eyston, qui était connu sous le nom de Le Recordman. Hamilton détient beaucoup trop de records pour les énumérer ici, mais il suffit de dire qu’il détient conjointement avec Michael Schumacher le record de sept championnats du monde de F1, ainsi que ceux des victoires de course et des pole positions (par un heureux hasard, 103 de chaque).

Mais même ses plus ardents supporters commencent à se demander s’il va encore battre des records cette saison. Et il y a un de ses propres records très spéciaux qu’il doit désespérément espérer conserver.

F1 NATION : Horner, Ricciardo, Norris et d’autres reviennent sur le GP d’Azerbaïdjan, alors que Verstappen accroît son avance sur le titre.

Depuis l’inauguration du championnat du monde de Formule 1 de la FIA en 1950, il y a eu 34 champions : Giuseppe Farina ; Juan Manuel Fangio, Alberto Ascari ; Mike Hawthorn ; Jack Brabham ; Phil Hill ; Graham Hill ; Jim Clark ; John Surtees ; Denny Hulme ; Jackie Stewart ; Jochen Rindt ; Emerson Fittipaldi ; Niki Lauda ; James Hunt ; Mario Andretti ; Jody Scheckter ; Alan Jones ; Nelson Piquet ; Keke Rosberg ; Alain Prost ; Ayrton Senna ; Nigel Mansell ; Michael Schumacher ; Damon Hill ; Jacques Villeneuve ; Mika Hakkinen ; Fernando Alonso ; Kimi Raikkonen ; Lewis Hamilton ; Jenson Button ; Sebastian Vettel ; Nico Rosberg et Max Verstappen.

Mais à l’heure actuelle, Lewis a réussi quelque chose qu’aucun d’entre eux n’a réussi : il a remporté au moins un Grand Prix chaque année où il a concouru en F1. Même les années où il avait de mauvaises voitures, notamment en 2009 et 2013, il en a réussi deux et un respectivement.