Daniel Ricciardo, de l’écurie McLaren, est convaincu que sa meilleure forme est à portée de main, mais admet qu’il doit se mettre « complètement au diapason » de la voiture, alors qu’il cherche à tirer parti d’un début de saison difficile.

La saison 2022 de Ricciardo a donné lieu à deux classements dans le top 10, le plus récent étant la P8 devant son coéquipier Lando Norris en Azerbaïdjan. Le pilote australien compte 35 points de retard sur Norris au championnat, mais il a adopté un ton de défi en parlant de son début de saison difficile en 2022.

« Je sais toujours ce que je peux faire. Je crois toujours que j’en suis capable et ce n’est pas une question de manque de confiance ou d’estime de soi où je me dis que je ne pense pas que ce soit possible.

TECH TUESDAY : L’astucieux plancher Red Bull qui a rendu le marsouin moins problématique sur la RB18.

« Je pense que dans ce sport, tout fonctionne à un niveau si élevé que si quelque chose est un peu déréglé, cela peut avoir des répercussions. C’est vraiment pour moi de revenir à cet endroit où je suis pleinement en phase avec la voiture, et puis ça viendra.

« Je l’ai déjà ressenti auparavant. Ça peut arriver sur n’importe quel circuit, et je pense qu’à partir de là, ça va probablement commencer à se construire à nouveau, un bon rythme. »

By dav-yan